Capture Flyers 3.JPG

      
       Approche Systémique Familiale


 

Qu'est-ce ?

L'approche systémique vient de l'école de Palo Alto. Elle considère que l'individu fait partie d'un système, voire de plusieurs systèmes. Et qu'il est influencé dans sa façon d'être, aussi bien par lui-même que par les autres et son environnement.
En effet, la personne n'est pas le seul élément analysé dans la démarche. L'intervenant accorde aussi une importance aux différents systèmes dont elle fait partie (familial, professionnel, social, etc.).

La systémie familiale, c'est l'ensemble des relations (conjugales, Parent(s)/Enfant(s), fraternelle ), leur interdépendance, leurs effets sur la dynamique familiale qui sont prises en compte.
Cette approche systémique part du principe que la famille forme un système (social naturel) dans lequel tous les membres sont interdépendants.
C'est donc dans les relations entre les membres de la famille, leurs interactions que l'on va chercher les solutions aux problématiques rencontrées et non uniquement par rapport à l'individu isolé.

 

L'approche systémique peut bien sûr s'appliquer dans le cadre d'une thérapie individuelle et non familiale : il n'est pas nécessaire de faire participer tout un groupe pour opérer un changement.

On peut illustrer la systémie familiale par la figure du mobile : chaque membre d’une famille est suspendu à la même structure en bois. Les paroles et les actes de chacun ont des répercussions sur les autres. La structure n’est pas figée, elle bouge au gré des événements externes et internes à la vie de la famille. Le système familial cherche pourtant sans cesse à retrouver un nouvel équilibre relationnel.

En systémie familiale, le praticien ne va pas chercher les causes dans le passé familial.

C’est dans les relations intra-familiales – ici et maintenant – que l’on va trouver un sens et des solutions aux souffrances rencontrées.

Le but de cette approche est d'amener un nouvel équilibre chez une personne ou un système dysfonctionnel. Pour ce faire, il utilisera les ressources personnelles et relationnelles de la personne en vue d'une découverte de nouvelles manières de fonctionner.                                                  

 

Notions Fondamentales

La famille est un système vivant 

On ne peut pas en isoler chacune des parties (principe de totalité) et le tout n’est pas égal à la somme des parties (principe de non-sommativité). Les familles possèdent des limites et contrôlent l’information qui passe à travers celles-ci. Elles sont organisées, font partie elles-mêmes d’un plus vaste système de société avec aussi des sous-systèmes (fratrie, génération). L’environnement joue donc un rôle fondamental dans la systémie familiale. 

Famille et processus d’auto-régulation 

Quand il y a des difficultés relationnelles dans la famille, des tensions se créent, menant à des alliances et des oppositions. Cela donne parfois lieu au phénomène du bouc émissaire, qui va servir à évacuer la violence endémique au sein de la famille. C’est lui qui est pointé comme le symptôme, mais il s’agit en fait d’un régulateur homéostasique (l’homéostasie étant la caractéristique d’un écosystème résistant aux changements et conservant un état d’équilibre).

Notion de la double contrainte 

En tant que système, la famille fait face à deux exigences : rester ensemble et permettre à chacun de ses membres de se différencier. De ce fait, la demande de changement croise en permanence celle de rester identique (non changement). 

Posture du thérapeute

En systémie familiale, le thérapeute se pose comme ignorant (il « ne sait pas », ne détient pas la vérité absolue), engagé et proche. Le patient est vu comme volontaire, logique et utile. 

  Les Outils

En dehors du travail de question-réponse dans les entretiens familiaux ou individuels, d’autres outils peuvent être déployés par le thérapeute familial pour aider la personne accompagnée à comprendre son système familial et sa place à l’intérieur de celui-ci : 

– le génogramme (ou arbre généalogique) : à faire avec la famille sur un paperboard par exemple.

– le dessin : pour placer les membres de la famille dans une pièce, décrire un bon/mauvais moment passé, dessiner la figure du mobile, etc.

– la photo de famille : chacun se place comme pour une photo de famille et montre ainsi comment il se situe par rapport aux autres membres. 

– le blason familial, les bouchons, le jeu de l’oie systémique, les contes, les constellations familiales sont autant d’autres outils mobilisables en consultation familiale.